Citation

On apprenait récemment la mort regrettable de Martin Gardner.  Le personnage n’ayant pas besoin de présentation, voici une réflexion écrite en 1978 ou peut-être avant (et donc, bien entendu, avant les disques compacts, DVD  et autres supports numériques à grande capacité).  Cette citation fait suite, en quelque sorte, à la dernière citation et aux commentaires qu’elle a suscités.

Un extraterrestre nous visite sur la Terre.  Afin de recueillir de l’information sur notre planète et ceux qui l’habitent, le visiteur de l’espace désire repartir avec une collection complète de l’Encyclopaedia Britannica.  Cependant, son vaisseau spatial est trop petit pour contenir les nombreux volumes de l’encyclopédie !  Il décide donc d’encoder le texte complet en binaire, en utilisant le code ASCII.  Il obtient une très longue série de 1 et de 0.  Il ajoute un zéro au début de cette série, ainsi qu’une virgule.  Notre extraterrestre vient d’encoder tout le savoir de l’Humanité dans un nombre rationnel compris entre zéro et un.  Tout ce qui lui reste à faire, avec sa technologie extraterrestre très avancée, est de marquer finement une barre de métal d’un mince trait qui sépare la barre de métal en exactement deux parties dont le rapport est égal au nombre rationnel en question !

2 thoughts on “Citation

  1. ah ben là, la limite de plank est carrément explosée. Si on évalue grosso modo la taille de l’E.B. à 300 Mo (cf wikipedia), même en ignorant les images et en admettant une compression tip-top de 99%, l’encodage du contenu complet nécessiterait 24 millions de bits de précision soit environ 8 millions de décimales. Sachant que la longueur de Planck est atteinte à la 34ème décimale pour une barre de métal de 1 mètre, même en prenant une barre de la taille de l’univers connu, la précision du trait extra terrestre ne gagnerait que 80 décimales environ. On peut donc conclure que les extra-terrestres ont vraiment une technologie très avancée ;-)

    tout cela sans mauvais esprit évidemment. Mon admiration pour M. Gardner date à peu près de cette époque, date des premiers numéros de Pour la Science…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résolvez l'équation ci-dessous... * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.