La loi des sinus (étendue)

Grâce notamment aux logiciels de géométrie dynamique, il est tout à fait remarquable de faire découvrir aux élèves que dans n’importe quel triangle, le plus grand côté est toujours opposé au plus grand angle et le plus petit côté au plus petit angle.Il est intéressant, à ce moment, de se demander si les côtés opposés et leur angle respectif sont dans le même rapport : en d’autres mots, est-ce qu’onLa réponse est bien entendue négative. En réalité, les côtés opposés sont proportionnels non pas aux angles mais aux sinus des angles. C’est la loi des sinusLa question est :

Que représente ce rapport entre les côtés opposés et les sinus des angles ?

Avant d’y répondre, et à des fins de complétude pour ce blogue, voici la preuve “classique” de la loi des sinus telle que vue généralement en quatrième secondaire. Dans un triangle ABC, on trace la hauteur CD issue de C, que l’on nomme h.On a d’une part,et d’autre part,En comparant les expressions obtenues pour la hauteur, on aou de manière équivalenteet la preuve est essentiellement complète puisqu’il est possible de répéter la manœuvre avec la hauteur relative au côté c. La démarche est la même si l’angle est obtuspuisque dans ce cas, les angles CAD et A sont supplémentaires et les sinus d’angles supplémentaires sont égauxAinsi on a

Maintenant, pour répondre à la question, on considère un triangle ABC et son cercle circonscrit de centre O.  On trace le diamètre CD.

On pose le rayon égal à r.  En d’autres mots,

L’angle CBD est droit puisque le triangle CBD est inscrit dans un cercle et l’un de ses côtés est un diamètre.  On a doncOr, les angles D et A sont isométriques puisqu’ils interceptent le même arc.  En substituant, on obtientou de manière équivalenteEn procédant de façon analogue, en considérant les autres angles, on obtient (le cercle circonscrit au triangle étant unique)et doncce qui complète la preuve.  On sait maintenant que le rapport constant entre les côtés opposés et les sinus des angles dans la loi des sinus est égal au diamètre du cercle circonscrit ! Et encore une fois, si le triangle est obtusangle, comme dansalors pas de problème ! Les angles A et D sont supplémentaires puisqu’ils sont des angles opposés dans un quadrilatère inscrit dans un cercle (Proposition III.22 des Éléments d’Euclide).  Et comme les sinus d’angles supplémentaires sont égaux, on a bien

11 thoughts on “La loi des sinus (étendue)

  1. Belle démonstration mais elle s’effondre si on supprime le dessin.
    On n’a pas besoin de passer par un angle aigu pour calculer le sinus d’un angle obtu
    Vous avez pu démontrer la lois des sinus (à la fin) on se passant de la relation établie au début ( l’égalité des rapports sans donner leur valeur commune)
    Derniere remarque , dans un triangle les angles sont moindre que l’angle plat. Leur sinus est donc positif (cercle trigonométrique) et se calcule de la même façon qu’un angle aigu ce qui n’est pas vrai pour le calcul du cosinus
    Merci d’avoir soulevé ce problème de démonstration se basant sur la figure géométrique)

  2. Salut wafi,

    d’abord merci du commentaire. Je ne comprend pas exactement qu’est-ce qui pourrait s’effondre. Dans la première partie, si on a vu le cercle trigonométrique, alors oui, effectivement, la remarque concernant les sinus d’angles supplémentaires est, à la rigueur, superflue (mais pas fausse), puisqu’on sait que

    h = b * sin(A)

    que A soit aigu ou obtus. Cette (première) démonstration s’inscrivait davantage dans un contexte de rapport trigonométrique dans le triangle rectangle

    sin(A) = cathète opposée / hypoténuse

    Les élèves travaillent avec des triangles rectangles pendant un moment et dans lesquels l’angle A est toujours aigu. Qu’arrive-t-il dans les triangles non-rectangles ? C’est dans ces cas-là qu’on voit la loi des sinus (et la loi des cosinus). Or un triangle non-rectangle peut être obtusangle, et il faudra éventuellement considérer un sinus d’angle obtus bien qu’à partir de notre définition (de rapport trigonométrique, pas du sinus dans le cercle) cela semble aberrant : on leur montre alors que pour être cohérent, on a bien la relation suivante

    sin(A) = sin(180° – A)

    et la loi des sinus tient pour les triangles obtusangles. Lorsque les élèves voient le cercle trigonométrique alors cette propriété prend encore plus de sens…

    Pour la deuxième preuve, la remarque sur les sinus d’angles supplémentaires m’apparaît essentielle puisque les angles A et D n’interceptent pas les mêmes arcs comme c’est le cas lorsque l’angle est aigu.

    Au plaisir,

  3. Bonsoir
    Pour votre premiere question, ne regarder ,ni se representer mentalement la figure géométrique et voir si vous pouvez donner les résultats ou distinguer le cas d’un angle obtu!!??(comme pour un calcul algébrique)
    Cordialement

  4. Bonsoir wafi,

    je ne vois pas l’intérêt, dans un problème de géométrie, de “ne regarder ,ni se representer mentalement la figure géométrique”. Au contraire, je crois que réfléchir en toute rigueur à l’aide d’un support visuel juste est même parfaitement adéquat (je ne veux pas non plus radoter sur les vieux trucs des schémas erronés, les années ’60 sont finies).

    Malgré cela, même sans figure, il faut être capable lorsqu’on pose un problème de considérer les différentes avenues. Parfois ces différentes avenues mènent à la même démarche “algébrique” et parfois non (comme dans la deuxième preuve du billet). Et parfois on peut s’accommoder d’une convention et regrouper sous une même démarche “algébrique” les différentes avenues : je donne comme exemple en géométrie la convention des mesures signées de segments. Parfois non.

    Dans le cas spécifique, et je considère que vous avez pris compte du contexte dans lequel je vois cette preuve avec les élèves, dans un triangle ABC, si l’angle A est obtus, alors la hauteur issue de C tombe à l’extérieur du triangle, sur le prolongement de AB. C’est le triangle rectangle ACD que l’on considère qui possède l’angle aigu que l’on utilise pour poser le rapport trigonométrique et cet angle n’est pas l’angle A du triangle ABC initial. L’expression

    sin(A) = h/b

    n’a donc aucun sens à ce moment. Il faut donc spécifier que les sinus de ces deux angles (supplémentaires) sont égaux afin d’énoncer la loi des sinus.

    Bonne soirée,

    The Dude

  5. Bonjour
    Parfaitement d’accord axvec vous si on s’adresse à des élèves du collège ou lycée et si notre objectif est uniquement la formule recherchée.

    Si on veut étendre l’objectif, ( comme vous avez étendu la lois des sinus) au delà de la démonstration de cette lois, aux problèmes et obstacles que rencontrent les élèves en mathématiques et particulierement en géométrie et qui sont liés principalement à la démonstration ( bete noire des élèves), alors la figure géométrique est l’un des piliers de la démonstration et c’est essentiel d’habituer les élèves à y recourir mais avec prudence (je ne pense pas qu’un élève peut envisager les deux cas comme vous l’avez fait s’il ne pense pas à distinguer les cas . Chose qui se base sur un raisonnement independemment de la fig geo.

    A ce propos, j’ai un exercice de géométrie au collège, dont la construction de la fig geo qui va aider à démontrer le résultat demandé, démontre ce résultat. Je vous l’enverrai prochainement.

    Bonne journée

  6. Bonjour wafi,

    “c’est essentiel d’habituer les élèves à y recourir mais avec prudence (je ne pense pas qu’un élève peut envisager les deux cas comme vous l’avez fait s’il ne pense pas à distinguer les cas .”

    je n’aurais pas pu mieux le dire. Et je suis tout à fait d’accord avec vous concernant les difficultés inhérantes à l’enseignement (à l’apprentissage) de la preuve.

    Bonne journée à vous aussi et bon courage !

  7. Bonjour wafi,

    merci pour le lien. La question de l’enseignement des mathématiques est profonde et épineuse. La communauté des enseignants de mathématiques sur le web est fort heureusement très riche en réflexions, en échanges et en partage.

    Je peux cependant vous assurez (si cela vous rassure !) que mes cours ne ressemblent pas du tout à mon blog !

    Bonne journée !

    The Dude

  8. Bonsoir
    Vous dites que vos cours ne ressemblent pas à votre blog mais comment un lecteur ( non averti) peut il prendre ses précautions surtout si c’est un enseignant débutant?

    Bonne nuit

  9. Bonjour,

    j’écris ce blogue d’abord pour moi, pour y confiner et conserver quelques résultats que je trouve intéressants dans un format que je trouve plaisant. Les lecteurs peuvent y trouver ce qu’ils veulent. Sauf à de rares exceptions, et c’est assez clair je crois, je m’autorise rarement des prétentions ou des remarques pédagogiques. Peut-être ces remarques prendront-elles éventuellement davantage de place mais ce n’est pas pour l’instant le but de ce blogue.

  10. Tres bonne idée. Bon courage.
    Personnellement j’ai beaucoup de reflexions concernant l’apprentissage et l’enseignement des maths ainsi que sur la formation des enseignants et des inspecteurs de maths mais je remets leur enregistrement à plus tard. Je ne le fais que RAREMENT. Votre idée est fort intéressant.
    Bonne fin de journée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résolvez l'équation ci-dessous... * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.